C de C Repentigny


Aller au contenu

Repentigny

Historique

Alain Thifault
Albert Lessard
Albert Paré
Alphonse Martel
André Gauthier
André Girouard
André Lapierre
Avelin Marsolais
Benoît Bélanger
Bernard Massé
Christian Duchesne
Claude Brosseau
Claude Thouin
Conrad Poirier
Curé Laurent Cadieux
Daniel Lemieux
Edmond Peltier
Fernand Faulkner
Gaétan Lapierre
Gaston Arvisais
Gérard Forest
Germain Raymond
Gilles Langlois
Gilles Plante
Guy Dufresne
J.E. Roger Paré
Jacques Meunier
Jean-Claude Desjardins
Jean-Claude Martel
Jean-Marc Bellemare
Jean-Marc Marcoux

Laurent Deschamps
Léo Légère
Louis G. Labadie
Lucien Dupuis
Marcel Girard
Marcel Thifault
Marius Bélanger
Maurice Poirier
Maximilien Hébert
Michel Bégin
Michel Blain
Michel Gauthier
Michel Isabelle
Normand Caron
Paul-Étienne Roy
Pierre Tanguay
Raymond Parent
Réal Corbeil
Réginald Demers
René Gravel
René Huot
Rock Sarazin
Roger Lalonde
Roger Olivier
Roger Paquin
Roméo Clermont
Rosaire Imbeault
Rosaire Lavoie
Wilfrid Leblanc
Yvon Dubé
Yvon Plourde

ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION
CONSEIL 7701-REPENTIGNY



Au cours de l'année 1980, l'idée de fonder un Conseil à Repentigny commença à germer dans l'esprit du frère chevalier Wilfrid LeBlanc.

Le 22 juillet 1980, une demande formelle de fonder le Conseil fut présentée au député de district le frère Jean Sincerny.

Le 4 septembre 1980, le Député d'État Charles Déry accepta la demande de fondation et les procédures débutèrent.

Le 11 décembre 1980, le Conseil Suprême des Chevaliers de Colomb confirma par la charte, l'existence légale du Conseil 7701-Repentigny. Le Conseil débuta officiellement avec 62 frères chevaliers. Le "Conseil parrain", le 3096-l'Assomption était représenté par son Grand Chevalier feu frère chevalier Léandre Poitras.

Au cours des 30 dernières années quelques centaines de frères chevaliers accompagnés de leurs conjointes ont réalisé/participé à de nombreuses activités sociales, religieuses et communautaires. Il serait long d'énumérer toutes les activités depuis le 11 décembre 1980 mais il faut souligner brièvement les principales activités de 1981.

Il faut rappeler avec fierté, que Le Conseil de Repentigny a été le premier conseil à inviter les dames à assister et à participer à toutes les réunions mensuelles colombiennes Ce fut une petite révolution à l'intérieur de notre région et probablement dans notre Ordre au Québec.

Le 1 février 1981, notre journal LE CÂBLE un mensuel de 18 pages voit le jour avec le premier producteur et rédacteur Alphonse Martel qui dura 6 ans. Un valeureux successeur le frère Raymond Beaubien fut le rédacteur pendant plus de 15 ans.

Le 11 octobre 1981, le congrès régional de Mauricie-Lanaudière a eu lieu à la JBM de Repentigny, Le conseil de Repentigny forma un comité composé de frères chevaliers et de dames lesquels furent responsables des activités entourant le congrès.

Ces quelques évènements nous rappellent que le Conseil de Repentigny a été bien actif dès la première année.



Quelques informations générales

Depuis toujours, les
déjeuners mensuels ont été une activité qui a toujours demandé beaucoup de bénévolat.

Les anniversaires de "fondation du Conseil» ont toujours donné l'occasion de souligner de manière personnelle le dévouement des officiers et membres.


De nombreux trophées et certificats ont été attribués au Conseil 7701 pour sa performance au cours des années.

En 1984, trois monuments commémoratifs ont été restaurés à Repentigny. Un monument rendant hommage aux soldats tués pour la survie de Repentigny (1684-1691), un monument à la mémoire de Pierre Volan curé fondateur de la paroisse de la Purification et un monument au Christ Roi. Ces monuments sont situés près de l'église de la Purification face à la rue Notre-Dame. De plus une plaque apposée sur le mur extérieur de l'église face à la rue Notre-Dame souligne les 300 ans de la paroisse. Cette initiative par les chevaliers de Colomb de Repentigny a coûté plusieurs milliers de dollars et d'heures de travail.

A la paroisse de Notre-Dame-des-Champs, une descente à l'extérieur de l'église pour les fauteuils roulants et l'installation d'une cuisine au sous-sol ont été l'œuvre des Chevaliers de Repentigny.

Le 8 juin 1985, le Cardinal Paul Émile Léger a été invité à venir parler de ses œuvres en Afrique. Plus de 400 personnes ont participé au "déjeuner des pauvres". Une somme de cinq milles dollars a été remise aux œuvres du cardinal.

Plus récemment, au cours des 2 dernières années, des jeunes défavorisés ont passé une magnifique journée aux Six Flags (Ronde) grâce à la générosité et le dévouement de frères chevaliers.

Une roulotte «» a fait son apparition dans la communauté de Repentigny….elle contribue à sustenter les ventres creux lors d’activités sociales communautaires. Les profits de cette activité sont versés aux œuvres charitables.

L’anniversaire de la fondation nous donne l'occasion de remercier tous les frères chevaliers, les conjointes, les amis qui se sont dévoués au cours des années.

Saluons les ex-Grands chevaliers

Wilfrid LeBlanc 1980-1984 (décédé)
Alphonse Martel 1984-1986
René Landry 1986 (décédé)
Émilio Savoie 1986-1987 (décédé)
Réal Sauvé 1987-1989
Léo Leclerc 1989-1991 (décédé)
Bernard Blouin 1991-1992
Claude Moussette 1992-1993
Fiore Francescucci 1993-1994
Jean Lavigne 1994-1996
Maurice Labelle 1996-1998
Raymond Beaubien 1998-2001
Lauréat Rancourt 2001-2002
Serge Brizard 2002-2003
Réal Sauvé 2003-2006
Jean-Claude Blondin 2006- 2012
Gilles Boisvert 2012- 2015
Jean-Claude Leblanc 2015-2017
Michel Aubry 2017-2018

Il faut rendre hommage à ces frères chevaliers qui ont bénévolement travaillé pour le bien du Conseil et de l'Ordre colombien. Des milliers d'heures de planification et d'organisation ont été nécessaires pour réaliser les activités colombiennes. Ce n'est pas toujours facile mais c'est enrichissant au niveau personnel.

C'est l'occasion de remercier la collaboration de la Ville de Repentigny, de nombreux commanditaires et de plusieurs entreprises qui nous ont appuyé au cours de toutes ces années.

Nous sommes fiers d'être présents dans la communauté et nous espérons d'être actifs pour de nombreuses années à venir.




Alphonse Martel

mai 2017



Revenir au contenu | Revenir au menu